Accueil > Actualités > Actualités archivées > 2016 > Notre participation au ChallengeAZ 2016 > S comme Salle de lecture

Actualités

Salle de lecture : votre caverne d'Ali Baba !

Salle de lecture des Archives municipales d'Orléans (cliché Jérôme Grelet, 2008)

On nous demande souvent ce que nous conservons aux Archives municipales, s'il y a une différence avec les Archives départementales, si n'importe qui peut avoir accès aux documents et sous quelles modalités.

Le réaménagement des locaux du service en 2007 lui a donné pignon sur rue, au sens premier du terme. Depuis cette date, notre service a son entrée rue Fernand-Rabier ainsi que quatre vitrines sur rue où n'importe quel passant peut voir des expositions d'histoire locale réalisées à partir de nos fonds. Ces expositions sont renouvelées deux fois par an. Elles ont l'avantage d'être gratuites et accessibles 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. 

Mais que se passe-t-il derrière notre porte d'entrée et nos vitrines ? Sept archivistes ont leur bureau et travaillent à l'archivage des dossiers produits par la Ville d'Orléans et l'AgglO d'Orléans. Surtout, une salle de lecture de 53 m2 est à disposition des chercheurs motivés par des recherches administratives, généalogiques, scolaires, universitaires, d'érudition ou de curiosité. 

L'accueil et l'orientation du public dans les différents instruments de recherche font partie des quatre missions traditionnelles des archives en France. Nous collectons, classons et inventorions, conservons et communiquons les dossiers aux services administratifs qui les ont produits comme au grand public, dans la limite des délais de communicabilité imposés par le Code du Patrimoine. Dès la création du service en 1971, l'archiviste a reçu des chercheurs dans son bureau. Lors de l'installation du service dans le centre municipal au début des années 1980, une salle de lecture spécifique de 35 m2 avait été aménagée.

Depuis 2011, nous bénéficions de ce site Internet que nous aménageons comme une salle de lecture virtuelle. Nous y publions des articles, des archives numérisées et des inventaires. Mais savez-vous qu'au 31 décembre 2015, sur 3 800 mètres linéaires d'archives municipales, à peine 1% des fonds de la ville est numérisé et accessible en ligne ? La salle de lecture est l'endroit où le chercheur peut demander la consultation des 99% restant ! En outre, à ce jour, les fonds de l'AgglO ne sont pas du tout représentés sur le site. Un travail de longue haleine attend les archivistes actuels et futurs pour rendre les fonds visibles sur le net. En l'occurence, la législation ne permet pas de tout communiquer en ligne.

De ce fait, si vous avez envie de découvrir nos fonds et d'y faire éventuellement des recherches, nous vous invitons à venir à notre rencontre en salle de lecture. Ambiguité du développement de la communication numérique, beaucoup pensents qu'il ne peut pas exister d'autres fonds que ceux qui sont publiés en ligne. En 10 ans, le nombre de visites en salle de lecture a été divisé par deux. En 2005, nous accueillons par exemple 236 généalogistes contre seulement 67 en 2015. 

Chers généalogistes et autres amoureux de l'histoire locale, ne vous contentez pas des fonds en ligne pour faire votre histoire familiale. Etudier l'état civil et les registres paroissiaux est un bon début. Mais nombres de documents passionnants vous attendent dans notre salle de lecture et aussi dans toutes les salles de lecture des archives de France et de Navarre ! Le personnel vous aidera au mieux dans vos recherches et s'enrichira également de vos découvertes. 

Salle de lecture des Archives municipales d'Orléans (cliché Aurélie Dufort, 2016) Salle de lecture des Archives municipales d'Orléans (cliché Jérôme Grelet, 2008)

Aucun commentaire


Espace personnel