Accueil > Informations pratiques > Confier ses archives

Informations pratiques

Confier ses archives

L’histoire d’une ville, de son territoire et de ses habitants ne s’écrit pas qu’à partir des archives administratives. Aussi, les Archives d’Orléans ont vocation à recevoir des documents d’origine privée comme des archives d’associations, de sociétés d’économie mixte, d’entreprises, de particuliers ou encore de familles. Ces documents complètent nos fonds voire en comblent les lacunes. Comme pour les archives publiques, il peut s’agir de dossiers, de pièces écrites plus ou moins isolées ou de documents iconographiques (plans, photographies, affiches, cartes postales…) et ce, sans limites chronologiques.

Vous êtes propriétaire de documents qui vous semblent utiles pour témoigner de l’histoire locale orléanaise ? Vous souhaitez qu’ils soient préservés indéfiniment et qu’ils deviennent accessibles aux chercheurs ? Dans ce cas, vous pouvez les proposer aux Archives municipales et communautaires d’Orléans.

Modalités pratiques et conditions de transfert

Idéalement, et sauf s’il ne s’agit que de quelques pièces, la première étape est de de dresser une liste plus ou moins détaillée de ce que vous possédez. Ce premier travail vous permettra d’évaluer la masse (nombres de documents ou de dossiers ou de cartons), l’état matériel, les périodes sur lesquelles portent le fonds et les thèmes abordés.

Parallèlement, il vous suffira de nous contacter. Nous accompagnerons dans votre démarche, notamment vous conseillerons sur les différentes modalités juridiques de prise en charge. Nous pourrons aussi vous aider à identifier des services d’archives à même d’accueillir vos documents s’ils ne concernent pas directement Orléans ou des Orléanais.

Prêts pour numérisation ?

De nombreux services d’archives empruntent aux particuliers leurs documents originaux afin de les numériser.

Les Archives d’Orléans ne disposant pas d’une infrastructure suffisante ne proposent ce genre de service que ponctuellement comme dans le cadre d’opérations exceptionnelles (commémorations, expositions patrimoniales…), pour des documents isolés ou ne représentant que quelques pièces et surtout, dans les limites techniques dont elles disposent avec l’objectif de ne jamais détériorer les originaux.

Nous rappelons que confier ses archives originales à un service d’archives, c’est permettre de les préserver de toute dispersion ou disparition. C’est aussi permettre aux chercheurs d’étudier autant la forme que le fond et aux générations futures d’avoir des pièces authentiques sous les yeux à l’occasion d’exposition ou de visites de service. Bref, c’est transmettre et partager !

 

Quelques exemples de fonds privés conservés par les Archives d’Orléans

Archives de la famille Soudé

Marie Chassot

Fonds Robert Nicoulaud


Espace personnel