Accueil > Histoires d'Orléans > #ChallengeAZ > ChallengeAZ 2018 ! > Jeanne d'Arc : demandez le programme !

Histoires d'Orléans

Jeanne d'Arc : demandez le programme !

Affiche des Fêtes de Jeanne d'Arc 1877 (AMO, 15Fi601)

Depuis 1431 ou 1432, les habitants d'Orléans célèbrent la délivrance de leur ville par Jeanne d’Arc le 8 mai 1429. Avant 1789, la cérémonie se compose d’un défilé des corps de ville, c’est-à-dire les autorités municipales et religieuses. La bataille des Tourelles est reconstituée ; des compositions musicales sont créées pour l'occasion. Les « fêtes de Jeanne d’Arc » étaient alors les « fêtes du lèvement du siège des Tourelles ». De 1792 à 1801, la procession est supprimée pour être réhabilitée sous Napoléon Ier.

Les Archives d'Orléans conservent les dossiers d'organisation des fêtes johanniques. On y retrouve la liste des invités, le déroulement des cérémonies. Nous conservons également la plupart des affiches liées à cette cérémonie. Contrairement à la plupart des affiches administratives, les affiches-programmes des fêtes de Jeanne d'Arc ont des dimensions imposantes et sont colorées. Ainsi, celle de 1877 mesure 1,80 mètre par 0,99 mètre. Pendant longtemps, et en dehors de la presse, ces affiches étaient le principal voire le seule support de communication du programme des fêtes et, c'est grâce à elles, que la population avait connaissance des réjouissances qui leur étaient proposées.

Ainsi, à partir du Premier Empire, les Orléanais se distraient grâce à des jeux tels les mâts de Cocagne ou les mâts bruxellois qui contrairement aux premiers étaient à l’horizontal et enduits de savon noir. Au fur et à mesure des années, les animations se développent pour offrir des courses à pied, des rencontres de rugby, de boxe ou des joutes et un feu d'artifice.

Les Orléanais pouvaient aussi assister chaque année au spectacle pyrotechnique impressionnant de l’embrasement des tours de la cathédrale Sainte-Croix le 7 mai au soir. Celui-ci sera interdit pour cause de dangeurosité à partir de 1994 par l'Architecte des Bâtiments de France et suite à l’incendie du parlement de Bretagne. Il fera, à partir de là, place à un son et lumière sur les façades de l'édifice.

Prendre connaissance des affiches des fêtes johanniques donne un aperçu de l'évolution des rejouissances populaires offertes par la municipalité. Elles sont aussi très intéressantes sur le plan de l'histoire de la communication de l'événement. Ainsi, les affiches les plus anciennes donnent le déroulé précis des fêtes. Avec le temps, les outils de communication se sont différenciés. A notre époque, les affiches annoncent l'événement dans les rues. Ce sont les programmes, sous forme de dépliants ou de livrets, qui donnent le programme précis.

Dernière mise à jour le 14.11.2018

Aucun commentaire


Espace personnel