Accueil > Histoires d'Orléans > #ChallengeAZ > ChallengeAZ 2018 ! > Un pour tous...

Histoires d'Orléans

Un pour tous...

Garde nationale mobilisée. Appel à l'activité des hommes ayant servi dans l'artillerie. (AMO, 15Fi474)

L'armée, les levées d'hommes via les affiches administratives

Si les affiches administratives conservées dans nos fonds sont autant de témoins des travaux menés dans Orléans, de la réglementation en termes d'hygiène, de salubrité, de police, d'urbanisme, d'enseignement, elles renseignent aussi partiellement sur les liens entre la population, l'Armée et les obligations liées à celle-ci. Ainsi, certains documents évoquent le recensement des chevaux, voitures et mulets qui peuvent faire l'objet de réquisition, d'autres parlent du logement militaire ou encore de la conscription des hommes en âge de servir.

Les affiches du 19e siècle et de la première moitié du 20e nous rappellent que la population d'alors ne vit pas dans un climat de paix. Au-delà des troubles qui agitent l'hexagone périodiquement, les guerres sont aussi des périodes où les affiches servent de principal intermédiaire pour renseigner et avertir les habitants, notamment de leur devoir et de l'appel à mobilisation.

C'est le cas par exemple avec cette affiche du 22 novembre 1870 qui appelle les Orléanais, membres de la garde nationale, à se présenter au bureau de recrutement d'Orléans, situé 52, rue de la Charpenterie. Ce document n'est pas édité par la Mairie d'Orléans mais pas la Préfecture. La mairie n'en est que le relais. Sans doute, cette affiche était-elle diffusée dans toutes les communes puisque l'appel dépasse le simple cadre du territoire d'Orléans. En effet, en novembre 1870, la France est déjà engagée dans le conflit contre la Prusse depuis quelques mois.

Quelles étaient les réactions de la population lorsqu'elle prenait connaissance de ces textes ? Nous ne le savons pas précisément. Mais ces affiches sont évidemment bien loin d'annoncer des périodes réjouissantes pour nos ancêtres.

Dernière mise à jour le 07.12.2018

Aucun commentaire


Espace personnel