Accueil > Histoires d'Orléans > Articles > Des édifices qui ont fait Orléans > Orléans : d’une gare à l’autre

Histoires d'Orléans

Orléans : d’une gare à l’autre

Gare ferroviaire, place Albert 1er : carte postale [av.1906]. Auteur du cliché : inconnu. Editeur : ND Photo. 2Fi100.

La ligne de chemin de fer Paris-Orléans est inaugurée en 1843. Depuis, quatre gares à l'architecture bien différente se sont succédées.

1843 : « l’embarcadère » en bois

L’arrivée du chemin de fer est un jour de fête : le beffroi retentit, des divertissements sont organisés et un feu d’artifice est tiré. Il ne faut plus que quatre heures pour aller à Paris contre dix auparavant ! Le terminus de l’unique ligne est matérialisé par un embarcadère fait de bois, il ouvre vers un chemin qui deviendra plus tard l’avenue de Paris (RN 20). Rapidement, à cause de l’essor du trafic, il devient obsolète.

 1880-1965 : la gare en fonte, en fer et en verre

En 1880, une gare deux fois plus grande est bâtie. L’accès aux services administratifs et aux départs se fait à l’ouest ; les arrivées se font par la rue Verte (actuelle rue Emile-Zola). Vers 1902, une façade est aménagée au sud dans l’ancien pignon pour permettre un accès direct à la rue de la République nouvellement percée. En 1944, une partie des installations sont détruites mais pas la gare en elle-même. Durant la Reconstruction, un projet de gare unique avec Fleury-les-Aubrais est imaginé. Il ne verra jamais le jour malgré les débats et les enjeux.

 1965-2006 : la gare en béton, en aluminium et en verre

L’ancienne gare disparaît en 1965 au profit d’une gare conçue par l’architecte JB Hourlier. Un bâtiment accueillant le buffet donne rue Saint-Yves. Le hall  ouvre place Albert-Ier. Parallèlement, une première tranche de construction est entreprise sur les espaces dégagés. Dans les années 1980, l’édification du Centre commercial Place d’Arc, de la gare routière et des parkings achève l’urbanisation du quartier. La façade de la gare se trouve alors cachée par le nouvel ensemble.

2008 : la gare du XXIe siècle

En 2003, les travaux pour la construction de la nouvelle gare sont lancés. Imaginée par l’architecte JM Duthilleul, le hall des voyageurs, inauguré en janvier 2008, est surmonté d’une verrière en forme de vague. Sa façade ouvre avenue de Paris. Des bureaux d’accueil, une salle d’attente et un affichage plus moderne s’offrent aux voyageurs. 

Sources : Archives municipales , Musée Historique et Archéologique de l'Orléanais. Avril 2008.
La gare : carte postale [ca.1975]. Editeur : Harm’or – Ligneau. Cote 2Fi1241. Archives municipales d'Orléans.

Espace personnel