Affichage détaillé (Collectivités, personnes & familles)


Farcinade, Ferdinand (1870-1952)

14/03/1870 - 20/02/1952

Personne

1. Etat civil :
- Né le 14 mars 1870, à Orléans.
- Marié, en premières noces à Orléans, à Marthe Marguerite Marie Chalrie et veuf de cette dernière à partir de 1898.
- Marié, en deuxièmes noces le 23 juin 1900 à Delphine Amélie Broutet, à Paris dans le 6e arrondissement.
- Mort le 20 février 1952, à Orléans.

2. Adresses :
Entre 1896 et 1901, Ferdinand Farcinade habite 11, rue du Grenier-à-Sel. A partir de 1901 jusqu'au recensement de 1911 (1F43), mention est faite du 28, rue de la République. Après 1911, il demeure 53, rue de la Bretonnerie. (cf. 5J145).

3. Etudes d'architecture à l'Ecole de dessin d'Orléans :
- 1883 à 1890 : il reçoit plusieurs prix à l'Ecole de Dessin d'Orléans où il était élève (voir 1R2041).

4. Activités professionnelles :
- architecte
- de 1914 jusque dans les années 1950 : président du Syndicat des Architectes du Loiret.
- 1941 à 1945 : trésorier du Conseil Régional de l'Ordre des Architectes de la Région Centre.
- 1945 à 1948 : vice-président du Conseil Régional de l'Ordre des Architectes de la Région Centre, puis président de 1948 à 1950.
- Expert auprès des tribunaux et de la cour d'appel.
- pendant 30 ans, il est professeur d'architecture et de perspective à l'Ecole des Beaux-Arts d'Orléans.
- à partir de 1939 : il est délégué de l'administration centrale des Beaux-Arts au sein du conseil de direction de l'Ecole des Beaux-Arts d'Orléans.

5. Réalisations connues :
- 1913 : il remporte le concours pour la construction de l'Eglise d'Oucques, dans le Loir-et-Cher.
- Réalise des constructions lors du percement de la rue de la République.
- Agréé par le M.R.U., il participe à la construction de l'îlot n°1 (rue Bannier entre la rue du Colombier et la rue de la Lionne), de l'îlot n°2 (tranche de la rue de la République) et à de nombreuses parcelles des îlots n°3, 7 et 18.
- Il dirigea la reconstruction de l'immeuble de la Banque Nationale pour le Commerce et l'Industrie (B.N.C.I.), 12, place du Martroi.
- Auteur des églises de Saint-Jean-de-la-Ruelle, de Saint-Florent-le-Jeune, du Bardon et du porche d'entrée de l'église Saint-Paterne à Orléans.

6. Distinction :
- 1950 : il est désigné Chevalier de la Légion d'Honneur.

Architecture, Enseignement
Notices / fiches liées

FRAC45234_NA_00009

association

Ferdinand Farcinade est ancien élève puis professeur d'architecture et de perspective à l'Ecole des Beaux-Arts d'Orléans.