Accueil > Histoires d'Orléans > L'EncyclO > Lieux & édifices > Jeanne d'Arc guerrière de Gois

L'EncyclO

Affichage détaillé (L'EncyclO : lieux & édifices d'Orléans)


Orléans. - La statue de Jeanne d'Arc et perspective du pont sur la Loire. Avant 1915 (AMO, 2Fi494)Orléans. - Statue de Jeanne d'Arc, par Gois, cliché L. Lenormand (AMO, 2Fi495)Statue de Jeanne d'Arc guerrière par Gois, square de la Pucelle, quai du Fort-des-Tourelles. Travaux d'aménagement du square. 2013 (AMO, 10Fi18)

Jeanne d'Arc guerrière de Gois

1804-2099

Orléans

Inaugurée le 8 mai 1804, la statue Jeanne d'Arc guerrière de Gois est initialement située sur la place du Martroi. Rapidement dépréciée, elle est remplacée en 1855 par la statue équestre de Jeanne d'Arc de Denys Foyatier. La statue de Gois est alors installée à la tête Sud du pont Royal, futur pont George-V où elle reste jusqu'en 1955. Elle est déplacée à nouveau à cette date, cette fois-ci vers l'Est, quai du Fort-des-Tourelles. En 2013, la statue fait l'objet d'une rénovation. Un square - dit Square de La Pucelle - est aménagée autour de la statue.

Martine Gaucher-Vincent, Archives municipales d'Orléans

Un monument dédié à Jeanne d'Arc était érigé sur le pont des Tourelles. Réinstallé en 1771 à l'angle de la rue Royale et de la rue de la Vieille-Poterie, il fut détruit durant la Révolution.

Sous le Consulat, l'érection d'un nouveau monument est décidé. Une souscription est lancée. Le projet du statuaire Gois fils est choisi avec l'appui du Premier Consul. La statue est inaugurée le 8 mai 1804, lors du rétablissement des fêtes de Jeanne d'Arc, supprimées à la Révolution. Elle est alors installée à l'Est de la place du Martroi. Elle représente la Pucelle debout en mouvement, revêtue d'une robe et d'une armure, la tête couverte d'un chapeau à plumes. Elle tient dans une main son épée, de l'autre le drapeau qu'elle a arraché aux Anglais, et foule aux pieds l'écusson britannique orné de trois léopards. La statue est un bronze, fondue par Honoré Gonon et Rousseau. 

La statue admirée au début, connaît rapidement une baisse de popularité. Ses dimensions restreintes, son aspect guerrier, l'anachronisme de son costume sont critiqués et une nouvelle statue, oeuvre de Denys Foyatier, est installée place du Martroi en 1855.

La statue de Gois est alors transférée à l'entrée Sud du pont Royal (actuel pont George-V). En 1955, elle est à nouveau déplacée quai du Fort-des-Tourelles, à l'angle de la rue Croix-de-la-Pucelle.

Les quatre bas-reliefs qui ornaient le piédestal du monument ont été déposés en 1993. Ils sont alors entreposés au Musée des Beaux-Arts d'Orléans. En 2013, la statue de Gois est rénovée et retrouve ses bas-reliefs. Un square, dénommé square de La Pucelle est aménagé autour de la statue.

Emplacement :

Art

Aucun commentaire


Espace personnel