Accueil > Histoires d'Orléans > L'EncyclO > Lieux & édifices > Base de loisirs de l'Ile Charlemagne

L'EncyclO

Affichage détaillé (L'EncyclO : lieux & édifices d'Orléans)


Ile Charlemagne, creusement d’un bassin de voile : photographie (1985). Auteur : Michel Berger. (AMO, 3Fi1840) Ile Charlemagne pendant le trophée Jeanne d’Arc : photographie [1990]. (AMO, 3Fi628)

Base de loisirs de l'Ile Charlemagne

1975-2099

Saint-Jean-le-Blanc

En 1975,  la Ville d'Orléans achète la zone naturelle designée traditionnellement sous le nom d'Ile Charlemagne en vue d'y aménager des terrains de sport et un petit plan d'eau pour canotage. Après d'importants travaux d'aménagement en 1985 et 1986, la base de loisirs de l'Ile Charlemagne est inaugurée le 15 juin 1987. Ayant pour objectif initial de placer la plage et la pratique du nautisme et de la pêche à deux pas du centre-ville, les projets et aménagements se sont poursuivis par la suite pour développer l'offre de loisirs. 

Christelle Bruant et Véronique Mignan, Archives municipales d'Orléans

Un espace naturel modelé par la Loire

D'après les documents anciens, plusieurs îles coexistaient entre la pointe Saint-Loup (Saint-Jean-de-Braye) et la rue de la Tour-Neuve (Orléans). Puis, trois d’entre elles – l’Ile Saint-Aignan, l’Ile-aux-Bœufs et l’Ile-aux-Toiles - se soudent pour n’en former qu’une. La tradition la baptise «Ile Charlemagne », en souvenir de la donation faite par l’Empereur aux religieux de Saint-Aignan. A cette époque, l’osier y est récolté. Progressivement, l’île rejoint les berges de Saint-Jean-le-Blanc et Saint-Cyr-en-Val. Ainsi, elle perd plus ou moins son caractère îlien malgré la ligne d'eau baptisé "Rio" qui la sépare encore partiellement des terres. A la Révolution, l'île relève du territoire de Saint-Jean-de-Braye. Puis en 1911, elle est administrativement rattachée à la commune de Saint-Jean-le-Blanc. Longtemps propriété de la famille Lucet, elle sert alors aux rassemblements des scouts. 

Historique de la réalisation de la base de loisirs

En 1975,  la Ville d'Orléans achète cette zone naturelle de 70 hectares dans le but d'y aménager des terrains de sport et un petit plan d'eau pour canotage. Le principe de réalisation d'une base de loisirs n'est cependant approuvé par le Conseil municipal qu'en 1979. L’Ile Charlemagne a alors la réputation d’une zone abandonnée où la baignade sauvage et la pêche côtoient les canches et les sablières. Il avait été question un temps d’y implanter un camping mais la zone est inondable donc trop dangereuse.

En 1982, le service des Espaces verts de la Ville d'Orléans procède à des aménagements paysagers et à la plantation importante d'arbrisseaux. La zone nord-est est nivelée. Ensuite, le Rio est désensablé afin d’accueillir les canoës. Deux ans plus tard, le Conseil municipal prend le parti d'aménager l'Ile Charlemagne en lui conférant une vocation nautique complétée par la réalisation d'une plaine de jeux pour enfants. Une passerelle sur le Rio est créée. 

Durant les années 1985 et 1986, des travaux importants de déblais permettant de lier les 3 bassins existants pour en faire un unique plan d'eau de 33 hectares sont entrepris. Ces travaux durent 18 mois et s'achèvent en décembre 1986. Le bassin est creusé sur les anciennes ballastières. Un million de mètres cubes de sable est déplacé. A l’est et à l’ouest, les étangs de pêche sont maintenus et 700 kilos de poissons y sont déversés. Rapidement, les accès seront aménagés avec des pistes cyclables et des parkings. Au début du projet, la possibilité de créer un téléphérique, au-dessus de la Loire, entre le quai du Roi et l’Ile Charlemagne est étudiée. 

Entre 1985-1989, parallèlement à la zone nautique, il est envisagé d'aménager les parties privées de l'Ile Charlemagne avec la création d'un vaste ensemble comprenant une zone d'animation. Elle aurait été composée d'espaces pour les sports et loisirs, le commerce lié à la pratique sportive et des restaurants. Elle aurait été complétée par une zone d'hébergement touristique (hôtel, résidence). D'autres idées sont évoquées comme un terrain de golf et mini-golf, un aquacenter, un mini-métro ou encore une piscine flottante. 

Les premières activités nautiques telles que la planche à voile ou le ski nautique démarrent en 1987. Les jeux pour enfants sont installés la même année. Le 20 juin 1987, à l'occasion des Fêtes de Loire, la base de loisirs est officiellement inaugurée. 

En 1987 et 1988, l'école de voile est construite. Le 28 avril 1990, est inaugurée le club-house. Le 19 mai suivant, la zone de baignade aménagée est ouverte.

Le grand plan d'eau est dévolu à la pratique de la planche à voile pour le grand public et à l'initiation de la pratique du dériveur, de l'aviron, du canoë-kayak et du ski nautique pour les jeunes. L'école de voile comprend les activités animées par des clubs et la Ville d'Orléans. Les espaces verts se composent d'aires de pique-nique, d'espaces de jeux libres et chemins dédiés à la détente, repos et promenade. La pêche est autorisée sur la partie Est du plan d'eau.

En 1995, a été créé le Poney Club de l'Ile Charlemagne, petit frère du Poney Club de La Source. En 2010, les sites Internet du Poney Club de la Source et de la Ville d'Orléans ne mentionnent plus cette activité sur la base de loisirs.

Emplacement :


Aucun commentaire


Espace personnel