Accueil > Histoires d'Orléans > Expositions virtuelles > Orléans, ville fleurie > Les manifestations florales

Histoires d'Orléans

Les manifestations florales

Si toutes les fêtes sont généralement accompagnées de fleurissements, des manifestations spécifiques, ponctuelles ou régulières, sur le thème des fleurs sont nombreuses.

Ainsi, à l’initiative de M. Lepage, président de la Société des fleurs de bienfaisance, une fête des fleurs est organisée le 29 mai 1904 au profit des pauvres de la ville. Les commerçants et les habitants ont fleuri leurs façades. Un défilé, composé de chars ornés de fleurs naturelles, passe par la place du Martroi, la rue de la République, la rue Bannier, la rue Royale, la rue Jeanne-d’Arc et la place Sainte-Croix. Des enfants de l’orphelinat Serenne suivent ce cortège pour faire une quête. De plus, la fête comprend une bataille de fleurs rue Jeanne-d’Arc. Ce genre de manifestation n’est pas inédite à l’époque : dans le cadre du Concours régional agricole de juin 1894, une bataille de fleurs fraîches avait déjà eu lieu sur le quai Saint-Laurent au son des fanfares locales.

La fête la plus emblématique et la plus ancienne est incontestablement celle de la Saint-Fiacre. Organisée quasi annuellement chaque mois d’août depuis 1806 par la Confrérie de la Saint-Fiacre, elle a pour but de célébrer le saint patron des horticulteurs et des jardiniers. Après une messe à l’église Saint-Marceau, richement décorée de fleurs et de plantes de toutes espèces, les différentes confréries de la Saint-Fiacre défilent. Une rose est généralement baptisée à cette occasion.

Les concours et salons sont d’autres occasions de célébrer les fleurs et le savoir-faire orléanais. En 1957, la ville d’Orléans, la Société d’horticulture du Loiret et l’Union horticole orléanaise créent le concours international de la rose. Il a pour but de récompenser les variétés nouvelles de rosiers venant d’être commercialisées. Les obtenteurs envoient un greffon qui est planté dans la roseraie du Jardin des plantes. Le jury composé de professionnels est chargé d’observer le développement et surtout la floraison du rosier. A l’issue de cette observation, il décerne un prix dénommé « rose d’or ».

Dès 1959, la ville d’Orléans participe au concours national des villes et villages fleuris. Après avoir rapidement obtenu sa première fleur, la ville gagne la prestigieuse quatrième fleur en 1978 et la conserve plus de trente ans. Depuis quelques années, c’est le fleurissement de proximité qui est encouragé avec l’organisation de concours dans les quartiers.

En 1967, la ville organise les Floralies internationales dans le tout nouveau Parc floral de La Source. Elles durent six mois d’avril à octobre et constituent une première en France. Les Floralies regroupent une exposition florale de plein air où les présentations se renouvellent au fil des mois et sept expositions temporaires dont le Salon de la rose qui accueille 180 000 visiteurs. Les spécialistes bénéficient alors de colloques internationaux. Avec 2,3 millions de visiteurs reçus, les Floralies sont aussi une manifestation touristique d’envergure qui contribue à faire connaître la production orléanaise.

AC045_234_2FI1308_fete_fleurs.jpgAC045_234_2FI1307_fete_fleurs.jpgAC045_234_010Fi0005_07_stfiacre.JPGAC045_234_010Fi0005_01_stfiacre_stmarceau.JPGAC045_234_3Fi1833.jpg3Fi3196_dev_rosedor_riberhus_obt.Pulsen_99.jpg4828_floralies_affiche.jpg5H1_diplome_1978.jpgAC045_234_3Fi1050.jpg

Aucun commentaire


Espace personnel