Accueil > Histoires d'Orléans > Expositions virtuelles > Du cimetière Saint-Vincent au Parc Louis-Pasteur > Un parc pour les enfants

Histoires d'Orléans

Un parc pour les enfants

Dès les premiers projets, il est question de concevoir un parc où les enfants du quartier pourront se divertir et bouger. Cet aspect continuera de caractériser le parc et marquera les mémoires de nombreux Orléanais. Ainsi, plusieurs équipements, dont des installations sportives comme des terrains de tennis, sont implantés dès la création puis tout au long du 20e siècle.

Le premier d’entre eux est sans doute le bassin situé au nord et qui permet la navigation de bateaux en modèles réduits. Dans les années 1930, une piste de patinage à roulettes est aménagée. Des manèges forains, des théâtres de marionnettes et un kiosque à confiseries sont d’abord installés périodiquement puis au fil du temps deviennent plus pérennes. Des tours en calèche sont aussi proposés. Dès 1941 et pour plusieurs décennies, les chevaux de bois du manège de Lionel Pernin font tourner les têtes des enfants.

Dix ans plus tard, en 1951, la ville d’Orléans reçoit en signe d’amitié de la ville jumelle de Wichita (Etats-Unis) un train miniature. Mis en service pour les fêtes de Jeanne d’Arc de 1952, il continue à transporter les petits Orléanais sur son circuit tous les étés et devient l’un des symboles du parc Pasteur au fil des générations.

Par ailleurs, un théâtre de marionnettes voit le jour à l’angle sud-ouest. Construit et exploité dès 1978, il ferme durant deux ans au début des années 1980. La ville d’Orléans confie ensuite sa gestion à l’association La Tortue Magique qui y organise des spectacles. Durant 20 ans, à partir de 1990, l’association organise aussi en fin d’été un festival durant lequel les artistes se succèdent pour animer le parc.

139_1_img.jpg138_1_img.jpg141_1_img.jpg140_1_img.jpg143_1_img.jpg142_1_img.jpg144_1_img.jpg145_1_img.jpg146_1_img.jpg147_1_img.jpg

Du quartier de l'Etape aux Champs-Elysées


Espace personnel