Accueil > Histoires d'Orléans > Expositions virtuelles > A travers les mails : des remparts aux boulevards > Démolition de l'enceinte et premiers aménagements

Histoires d'Orléans

Démolition de l'enceinte et premiers aménagements

La localisation d’espaces appelés « mails » est complexe pour une ville comme Orléans qui dispose de plusieurs lieux nommés ainsi, et qui changèrent d’appellation au fil des âges. Certains noms nous sont contemporains comme le Mail, actuel boulevard Alexandre-Martin, mais aussi d’autres espaces comme le mail Pothier. Il sera ici question des mails situés à l’emplacement du mur d’enceinte d’Orléans. Cet espace couvre aujourd’hui d’Ouest en Est les boulevards Jean-Jaurès, de Verdun, Rocheplatte, Alexandre-Martin, Aristide-Briand, mais aussi le boulevard Saint-Euverte. L’origine du mot « mail » permet d’éclairer sa signification. Il s’agit d’une avenue plantée d’arbres qui était à l’origine le lieu où l’on pratiquait le jeu de « mail », ancêtre du golf ou du croquet, mais aussi un lieu de promenade fréquenté par la bourgeoisie.

Aux XVe et XVIe siècles, les troisième et quatrième phases d’agrandissement du mur d’enceinte d’Orléans marquent la fin de grands travaux à caractère défensif, englobant ainsi la vieille ville depuis les bords de Loire. Très rapidement, l’enceinte s’avéra inutile, voire même contraignante pour la circulation en ville, et ne fut plus entretenue. Aussi, entre 1740 et 1848, les éléments des fortifications sont démantelés, puis nivelés pour faciliter la circulation dans la ville : on y aménage des boulevards intérieurs et extérieurs. Ainsi, des réalignements de ces grands axes furent nécessaires et la mairie d’Orléans dut acheter certains bâtiments ou des parcelles à des particuliers pour obtenir des boulevards rectilignes.

Les promenades plantées d’arbres de l’ancien Grand Mail (actuel boulevard Alexandre-Martin) et du Petit Mail (ancienne partie intra-muros de l’actuel boulevard Rocheplatte) deviennent un seul et même espace. Ce n’est qu’en 1872 que les squares Rocheplatte furent aménagés.

Ces grands travaux se firent en plusieurs étapes et au fil des décennies se dessina la ceinture verte du centre-ville. 

1Fi44.jpg1699.jpg5391planprojaménagbdrocheplattecomplet.jpg17660.jpgDos4_ affiche_adjudication_plantations.jpgDos4_affiche_adjudication_demolition_mur.jpgdos4_batiments_appartenant_a_Chardonnet.jpg

Aucun commentaire


Espace personnel