Accueil > Histoires d'Orléans > Expositions virtuelles > Guerres et monuments de mémoire : commémorer les morts > La Grande Guerre : le monument aux morts du Grand Cimetière et le monument aux morts de Saint-Marceau

Histoires d'Orléans

La Grande Guerre : le monument aux morts du Grand Cimetière et le monument aux morts de Saint-Marceau

Le monument aux morts du Grand Cimetière 

 

C’est en 1922 que la Ville d’Orléans lance un concours pour l’édification d’un monument à la mémoire des enfants d’Orléans morts pour la France. Il est prévu de le placer au milieu du carré militaire dans le Grand Cimetière.

Le concours est ouvert aux artistes, architectes et entrepreneurs de nationalité française habitant Orléans. La somme de 20 000 francs est allouée pour l’exécution du projet. Une exposition publique des maquettes et des dessins se déroule dans la salle d’Hardouineau, place de l’Etape. Parmi dix propositions présentées par huit concurrents, le choix du jury se porte sur celui de l’éditeur-statuaire orléanais, Marcel Marron.

Le projet en forme de temple est composé d’un entablement supporté par quatre piliers carrés. En son centre, un soldat qui repose sur un cénotaphe est représenté gisant dans les plis du drapeau. Le modèle est réalisé par le sculpteur Luc Maliba dont l’œuvre est mentionnée au salon des artistes français en 1924.

L’imposant monument de près de quarante tonnes est inauguré le 2 novembre 1924.

 

Le monument aux morts de Saint-Marceau

 

En 1921, le comité de quartier de Saint-Marceau souhaite édifier un monument aux enfants de Saint-Marceau morts pour la France sur la place de Domrémy. Une souscription est lancée auprès des habitants pour le financement du projet.

Tout d’abord favorable à la proposition du comité, la municipalité hésite ensuite à multiplier les monuments sur les places publiques. La question rentrant dans ses attributions, elle propose que le monument soit érigé dans le cimetière Saint-Marceau.

Mais devant l’émoi provoqué auprès des habitants, le conseil municipal revient sur sa décision en 1924 et autorise la mise en œuvre du projet initial.

Le monument construit selon les plans de l’architecte Constant Coursimault, habitant du quartier. Il est inauguré le 19 avril 1925.

Aujourd’hui, les noms de 283 soldats morts au cours de la Grande Guerre sont gravés sur les 4 faces du monument, ainsi que le nom des lieux où se sont déroulées les batailles et les inscriptions suivantes :

 

PATRIE

A LA MÉMOIRE
DES ENFANTS
DE
ST MARCEAU

24_AC045_234_2FI1136.JPGMonument aux morts de la guerre 1914-1918Cérémonies des 1er et 2 novembreLe monument aux morts de Saint-MarceauRassemblement devant le monument aux morts de Saint-MarceauRassemblement devant le monument aux morts de Saint-Marceau

Espace personnel