Accueil > Histoires d'Orléans > Centenaire de la Première Guerre mondiale

Histoires d'Orléans

Centenaire de la Première Guerre mondiale

1914 : Orléans se souvient. Des hommes, une histoire...

En 1914, Orléans compte environ 72 000 habitants. Devenue le siège du commandement du 5e corps d'armée en 1873, elle abrite plusieurs casernes et bâtiments militaires ainsi que différents régiments de l'armée active, que les Orléanais verront partir dès les premiers jours de la mobilisation d'août 1914 et qu'ils acclameront lors des fêtes de la Victoire de 1919.

Entre 1914 et 1918, et à la différence des guerres de 1870-1871 et de 1939-1945, Orléans n'est pas touchée sur son sol par les combats. Néanmoins, la vie quotidienne des Orléanais n'en est pas moins affectée. La physionomie de la ville change. Rapidement, des réfugiés et de nombreux blessés arrivent. Les hôpitaux temporaires et auxiliaires ainsi que les ambulances s'organisent, notamment dans les établissements scolaires. Les mouvements de troupes s'intensifient. Une boulangerie de campagne est installée sur le mail, boulevard Alexandre-Martin, l'ancien cimetière Saint-Vincent (futur parc Louis-Pasteur) est réquisitionné, des troupes alliées passent telles que des troupes anglaises, écossaises, indiennes, ou encore, à partir de 1917, américaines. Les Orléanais vivent au rythme des dépêches affichées sur les murs de la ville et des courriers venus du front. Rapidement, la municipalité, conduite depuis 1912 par le maire Fernand Rabier, organise l'aide, veille à régler les problèmes liés au ravitaillement et surtout annonce aux familles la blessure, la disparition ou bien souvent la mort d'un proche.

Les documents administratifs, tels que les procès-verbaux de délibération du Conseil municipal de la période 1914-1918, et des fonds privés, donnés ou prêtés aux Archives municipales, tels que le fonds de la famille Soudé ou celui de l'ambulancier Gaston Malard, nous renseignent sur la vie à Orléans et au front durant la Grande Guerre. La rubrique créée à l'occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale a pour but de faire connaître les sources existantes au plus grand nombre, de susciter l'envie d'en savoir plus et d'alimenter la recherche historique. Une partie de ces sources a été numérisée et est accessible en ligne. Les autres documents signalés sont consultables en salle de lecture des Archives municipales.

La rubrique sera enrichie progressivement jusqu'en 2018. Outre de nouveaux fonds numérisés, des expositions et les dernières acquisitions y seront présentées.

Orléans, 1914-1918 : installations liées à la Première Guerre mondiale

Orléans, la métamorphose

Cartographie de la ville durant la Première Guerre mondiale à Orléans


3 commentaires

  • Dmitriy, 27 octobre 2014 à 13h00Répondre
    Bonne journée!

    Mon nom est Dmitry Orlov.
    I - Officier musée historique de la ville d'Ivanovo, en Russie. Je fais de la science.
    Notre musée a un album avec un photographe de guerre. Dans le grand album - 100 photos. Mais l'album est pas pancartes. Je suppose que les photos ont été prises dans les années 1900. La photo - pistolet armée française. Je l'ai vu un signe sur une image : 30e Regiment D Artillerie.
    Peut-être - il est des images - 30-e Regiment D Artillerie Armée française?
    Je suppose que ces photos faites avant la Première Guerre mondiale. Ce régiment a combattu héroïquement dans la guerre.

    Vous serez en mesure d'aider à  la détermination précise de ces photos?

    Sincèrement,
    Dmitry Orlov.

    P.S.: Pardonnez pardon pour la mauvaise connaissance de la langue française.
    • Archives municipales d'Orléans, 27 octobre 2014 à 21h24Répondre
      Bonjour,

      Je vous propose de nous envoyer une copie de la photographie. Nous vous renseignerons à cette occasion sur le 30e Régiment d'Artillerie.
  • LUCAS, 2 mars 2015 à 16h33Répondre
    INTERESSANT

Loiret14-18 : Mémoire de la Grande Guerre dans le Loiret

Découvrez les ressources des Archives départementales du Loiret


Espace personnel