Affichage dtaill (L'EncyclO : lieux & difices d'Orlans)


La nouvelle église Saint-Marceau au début du XXe siècle (Médiathèque d'Orléans, CP0209)

Eglise Saint-Marceau

840-2099

Orléans

Laure Ziegler, Ple d'archologie

Les origines de la première église Saint-Marceau pourraient remonter au VIe siècle. Gontran, roi de Bourgogne, l’aurait visitée en 561. L’édifice est également cité dans une charte de Charles le Chauve datée de 840-843. Il s’agit alors d’une cella dépendant de l’Eglise d’Orléans. En 1082, l’église paroissiale est reconstruite sur un plan plus vaste. Au début du XIIe siècle, elle est donnée aux moines de Micy-Saint-Mesmin. De fait, et jusqu’en 1793, l’abbé de Saint-Mesmin devient le présentateur du curé de Saint-Marceau.

Après le XIIe siècle, plusieurs auteurs rapportent les diverses destructions puis reconstructions subies par l’église Saint-Marceau, comme beaucoup d’autres églises hors-les-murs : « saccagée pendant le siège d’Orléans en 1428, puis par les Huguenots en 1567, elle est réédifiée à la fin du XVIe ». Ces informations sont pourtant sujettes à caution : notamment, la reconstruction du XVIe siècle ne paraît pas avoir eu l’ampleur décrite. En effet, des observations récentes ont été réalisées par C. Alix (archéologue du bâti, Pôle d'archéologie) qui note, sur la voûte et la base de la tour du clocher, d’importantes reconstructions datant de la fin XVe ou du début du XVIe siècle. 

L'église médiévale est décrite comme suit : « église bâtie sur un plan rectangulaire et se terminant par un chevet polygonal, percé de trois hautes fenêtres ogivales. Mesurant 40 mètres de long sur 26 de large, une tour terminée par une flèche s’élevait au-dessus de la porte d’entrée », située dans la première travée du collatéral nord. Le bâtiment comportait deux, puis trois bas-côtés (le plus récent étant ajouté au sud). Les descriptions qui nous sont parvenues mentionnent « des voûtes à cintre surbaissé et des arcades en plein-cintre avec des piliers carrés sans chapiteaux ». La base de la tour du clocher de l'église médiévale a été transformée en porche de l’actuel presbytère. « Dans la cour de ce dernier, à droite, on a conservé une partie de l’ancien édifice, que l’on utilise aujourd’hui pour y faire le catéchisme ». Il s’agit du chevet polygonal de l’ancienne église.

À la Révolution, Saint-Marceau devient Club des Jacobins et en 1798, elle sert de temple de l’agriculture. Le culte y est rétabli en 1803. Enfin, à la fin du XIXe s., l’ancienne église tombe en ruine et la construction d’un nouvel édifice (l’église actuelle) est entamée en 1888. Elle s’achève en 1891. En août 1944, son clocher est atteint par les obus américains tirés de Saran et est remplacé, après-guerre, par un clocher de taille plus modeste.


Pour aller plus loin

Observations archéologiques devant l'église Saint-Marceau

Emplacement :