Affichage dtaill (L'EncyclO : lieux & difices d'Orlans)


Inauguration du Monument aux morts de Saint-Jean-de-Braye par Louis Gallouédec (sources ?)

Monument aux morts de Saint-Jean-de-Braye

1921-2099

Saint-Jean-de-Braye

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, comme toutes les communes de France, la ville de Saint-Jean-de-Braye décide d'ériger un monument en mémoire des 96 Abraysiens décédés du conflit. Installé devant la mairie en 1921, il est l'oeuvre de l'architecte Constant Coursimault.

Comit des Sages de Saint-Jean-de-Braye - Groupe Mmoires et Patrimoine

Le besoin de commémorer

Après la Première Guerre mondiale, il restait à la population de Saint-Jean-de-Braye un dernier devoir à remplir. Celui de rappeler aux générations futures les noms de ses enfants morts pour la Patrie pendant la Grande Guerre et élever en leur honneur un monument digne de leur héroïsme.

Dès le début de 1919, au cours de sa séance du 23 février, le Conseil Municipal décide d'ériger un monument destiné à commémorer le souvenir et le sacrifice des 96 enfants de la commune tombés au champ d'honneur.

Le choix de l'emplacement et la réalisation

De vives discussions ont lieu sur le choix de l'emplacement : au cimetière, devant la mairie, sur la place de Saint-Loup, sur la place de l'Eglise et ou sur un terrain à acquérir devant le cimetière.

Dans sa séance du 24 mai 1920, le Conseil municipal acte que le monument sera érigé devant la mairie.

L'architecte départemental, Constant Coursimault présente, le 4 juillet 1920, le plan et le devis qui s'élève à 12 800 francs. Ce projet reçoit l'approbation du Président de la République Alexandre Millerand le 10 novembre suivant.

Le projet est réalisé par des entrepreneurs locaux et financés par le produit d'une quête dont le montant s'élèvera à plus de 4 000 francs, une subvention de l'État de près de 1 000 francs, le reste par prélèvement sur les fonds communaux.

De forme pyramidale, appuyé sur un socle puissant, il porte au sommet l'étoile de l'espérance que souligne, taillé en lettres dorées, le mot "Patrie". La base de la pyramide porte cette inscription : "La commune de Saint-Jean-de-Braye à ses enfants". Sur le socle, les dates "1914-1918" entre deux guirlandes. De légères palmes de bronze ornent les quatre angles de la pyramide.

L'inauguration a lieu le 13 novembre 1921, sous la présidence du Général Toulorge, commandant du 5ème corps d'armée et en présence des notabilités parlementaires départementales, communales et de toute la population.

La place du monument, la mairie, les écoles, la rue de la Vallée, devenue ensuite rue de la Mairie, la route et les maisons Vomimbert étaient superbement décorées de sapins, de mâts et de drapeaux.

Bien que le monument soit toujours resté devant la Mairie de Saint-Jean-de-Braye, il a connu au fil du temps des déplacements mineurs liés à l’aménagement des abords.

Emplacement :

Armée, Art

Aucun commentaire