Accueil > Histoires d'Orléans > Espace pédagogique > Première Guerre mondiale > Les victimes militaires de la guerre > Document 10

Histoires d'Orléans

Document 10

Demande du tirailleur Amar Ben Aissa au Maire d'Orléans pour l'obtention d'une jambe artificielle, 1915 (4H46) - 1

Les blessés : demande du tirailleur Amar Ben Aïssa pour l'obtention d'une jambe artificielle et hôpital de la salle Saint-Paul

Contexte : Les hôpitaux d’Orléans accueillent les blessés du front dans des salles spécifiques à l’hôpital, comme la salle Saint-Paul, représentée sur cette carte postale, ou dans des écoles. Les hommes meurent au front mais aussi dans ces hôpitaux, loin du front. A Orléans, les blessés peuvent demander de l’aide auprès de la population ou du Maire. Ainsi, Amar ben Aïssa, soldat de l’Armée coloniale, écrit en 1915 au Maire car il a perdu une jambe à la guerre et souhaite pouvoir obtenir une jambe artificielle à la place du pilon habituellement fourni par l’Etat.

Date du 1er document : 1915.

Description et cote : Manuscrit, AMO, 4H46.

 

Date du 2è document : Vers 1914.

Description et cote : Carte postale, AMO, 2Fi442

Demande du tirailleur Amar Ben Aissa au Maire d'Orléans pour l'obtention d'une jambe artificielle, 1915 (4H46) - 2 Hôpital - Saint-Paul, vers 1914 (2Fi442)

Aucun commentaire


Espace personnel