Accueil > Histoires d'Orléans > #ChallengeAZ > ChallengeAZ 2018 ! > Krieg von 1870 !

Histoires d'Orléans

Krieg von 1870 !

Telegramm [télégramme] (AMO, 15Fi502)

Des affiches administrative à l'heure de l'occupation bavaroise et prussienne

La guerre franco-prussienne, déclarée par l'Empire français au Royaume de Prusse, dura du 19 juillet 1870 au 29 janvier 1871. Dans le Loiret, les combats furent décisifs, notamment à Orléans et dans les communes situées au Nord et Nord-Ouest de celle-ci. Les dossiers d’archives montrent à quel point la population orléanaise eut à subir les saccages et l’invasion. La Ville dut ainsi verser des amendes à l’occupant prussien.

En effet, alors que Paris est investie le 18 septembre 1870, Orléans est directement exposée à l'avancée des troupes ennemies. Le 10 octotre, le 1er corps bavarois du général Von der Tann attaque Artenay, au nord d'Orléans. Le lendemain, les Bavarois arrivent dans la cité johannique par deux fronts : via la gare et l'usine à gaz de la rue Verte au nord-est et via le Faubourg Bannier, au nord-ouest. Dans ce quartier, les combats furent particulièrement durs. Et malgré la résistance des troupes françaises, les Bavarois entrent dans Orléans le 11 octobre à 19h. 

La ville connaît alors une première période d'occupation qui s'étend du 11 octobre au 9 novembre 1870. Elle est sous la coupe du général Von der Tann qui lève les premières amendes et réquisitions. Celui-ci évacue la ville suite à une riposte de l'armée française. Ses troupes seront alors battues à Coulmiers. 

Orléans est envahie et occupée une seconde fois à partir de la nuit du 4 au 5 décembre 1870. Les troupes prussiennes sont réputées plus dures que les troupes bavaroises. Le prince Frédéric-Charles s'installe à Orléans. Le baron de Koenneritz prend la place du préfet Pereira. 

Malgré l'armistice signé le 29 janvier 1871 suite à la défaite française, l'occupation durera jusqu'au 16 mars 1871, jour de départ des troupes prussiennes. Durant cet intervalle de 3 mois et demi, le Maire d'Orléans et la population orléanaise se retrouvent sous la coupe administrative des Prussiens, comme en témoigne quelques affiches conservées dans nos fonds, dont l'une est même éditée en allemand. 

Traduction de l'affiche :

Télégramme, En provenance d'Orléans le 12 janvier 1871.

Prince Ludwig von Hessen, Orléans.

Après des combats acharnés de plusieurs jours, pendant lesquels 8000 prisonniers, 7 mitrailleuses, 4 canons, 2 drapeaux sont tombés entre nos mains, je dois aujourd'hui gagner Le Mans.

Beaucoup de prisonniers et grandes provisions conquis.

L'armée ennemie bat en retraite.

Général Feldmarschall,

Frédéric Charles, Prince de Prusse

 

D'autres sources sur la guerre de 1870 à Orléans

Décrets et ordonnances (AMO, 15Fi506)

Dernière mise à jour le 14.11.2018

1 commentaire

  • Steffi, 13 novembre 2018 à 23h13Répondre
    Bonjour, le télégramme ne dit pas "je dois gagner Le Mans" mais "on a pris Le Mans".

Espace personnel