Accueil > Histoires d'Orléans > #ChallengeAZ > ChallengeAZ 2018 ! > Orphéon

Histoires d'Orléans

Orphéon

Orphéon. Cours de solfège pour les jeunes gens et les adultes (AMO, 15Fi632)

Des cours de chant chorale à l'Institut musical

Les affiches administratives annoncent à la population différents cours pour adultes. Entre autres, on retrouve des affiches relatives à l'orphéon. Ce mot tombé en désuétude désigne à l'origine un groupe de chant-chorale composé exclusivement d’enfants, ouvert par la suite aux hommes jeunes pour remplacer les maîtrises religieuses supprimées suite à la révolution de 1789. Ce nom d’orphéon provient de l’hommage que Guillaume-Louis Bocquillon (1781-1842), musicien et compositeur plus connu sous le nom de Wilhem, veut rendre au héros de la mythologie grecque Orphée, poète et musicien. Wilhem crée le premier orphéon en 1833 à Paris. Il lance ainsi un mouvement qui va se développer partout en France avec la création de sociétés chorales ou orphéoniques subventionnées par des entreprises ou les municipalités. Elles étaient constituées de chanteurs issus des classes moyennes ou populaires. En France, jusqu’en 1908, les orphéons ne sont accessibles qu’aux hommes. A partir de cette date, ces chorales s’ouvrent aux femmes et deviennent des orphéons mixtes.

À Orléans, en 1846, l’Institut musical reçoit du ministère de l’instruction publique la somme de 2 000 Francs afin de créer un orphéon. Ce groupe est formé avec accord de la municipalité le 15 mai 1847. Les cours auront lieu à l'Institut. L’orphéon de l’Institut musical d’Orléans est créé pour « maintenir dans la classe ouvrière le goût de la musique et des distractions honnêtes ». Les cours sont dispensés par les professeurs de musique de l’Institut musical comme nous l’expliquent les affiches de notre collection. Le nom de professeurs et de certains élèves récompensés par des prix sont aussi identifiables dans la presse locale.

Les sociétés orphéoniques se recontrent au cours de rassemblements, concours et défilés. Ainsi, l’orphéon d’Orléans participe le 25 août 1850 à Asnières à un grand rassemblement de chorales étrangères et d’orphéons français qui fait chanter en chœur près de 2 000 choristes devant quelques 25 000 auditeurs. Mais le fait de se produire dans d’autres villes est finalement considéré comme une corruption des mœurs des jeunes gens car cela les éloigne de leur famille, leur occasionne des dépenses, et leur fait perdre leur temps. Alors la commission administrative de l’Institut musical décide que l’orphéon ne se produira que lors de fêtes locales.

La formation chorale orléanaise de type orphéon disparaît au moment de la guerre 1914-1918 pour se transformer en chorales mixtes et intergénérationnelles. 

A ce jour, nous savons peu de choses sur l'orphéon d'Orléans. Des recherches approfondies reste à faire dans nos fonds à partir des affiches, de nos dossiers, notamment ceux relatifs à l'Institut mais aussi d'autres fonds locaux conservés aux Archives départementales du Loiret et à la Médiathèque.

Orphéon. Cours gratuits de solfège pour les jeunes gens et les adultes (AMO, 15Fi1320)

Dernière mise à jour le 17.11.2018

Aucun commentaire


Espace personnel