Vivre à Orléans

Vivre à Orléans

1989-2002

En décembre 1989, s’effectue un changement de formule avec un nouveau titre et un nouveau contenu. Sous une allure résolument moderne, c’est désormais avec Vivre à Orléans : journal d’information que les Orléanais prennent connaissance de l’actualité municipale.

Place à de nouveaux intitulés pour traiter du quotidien avec « Ville pratique », « Quoi de neuf ? » et « Agenda », à de nouvelles rubriques d’information sur les animations, spectacles et manifestations à venir, des reportages, des portraits « pour traiter de l’actualité, de la vie, des choses, et surtout des gens… » comme le précise l’éditorial du premier numéro de décembre 1989. Avec une fréquence irrégulière et placée à la fin du magazine, une rubrique « Tribune libre » est réservée à l’opposition municipale.

Lors du conseil municipal du 23 février 1990, la Ville charge l’association « Vivre à Orléans » de l’édition, la fabrication, la diffusion et la régie publicitaire du magazine municipal et non plus à une société privée. Cette association est constituée de membres du Conseil municipal. Cependant, par délibération du 5 décembre 1991, la Ville décide d’assurer la gestion financière du bulletin. Bien qu’inactive depuis 1993, l’association ne sera dissoute qu’en 2000.

A partir des années 1992-1993, la fabrication et la régie publicitaire sont attribuées sous forme de marchés à des prestataires extérieurs.

De nombreux Orléanais se plaignent de la mauvaise distribution de Vivre à Orléans. Faite par une société privée, c’est toujours la pierre d’achoppement qui revient sans cesse de la part des Orléanais. Aussi en 1992, par contrat, La Poste est chargée de déposer Vivre à Orléans dans les boîtes aux lettres.

Le tirage mensuel est d’au moins 54 000 exemplaires avec des numéros comportant 48 pages (dont des publicités) et deux numéros doubles de 64 pages en été et décembre-janvier.

Ce périodique est conservé sous la cote PER120.

Dernière mise à jour le 20.11.2018