Association amicale des anciens élèves du Lycée d'Orléans (Lycée Pothier)

Association amicale des anciens élèves du lycée d'Orléans (lycée Pothier) par R.Sire (AMO, 43S592).

C’est en 1863 que l’Association amicale des anciens élèves du lycée d’Orléans voit le jour. Celle-ci rassemble non seulement les anciens collégiens et lycéens internes et externes du lycée d'Orléans mais aussi ses fonctionnaires, personnels d'enseignement et d'encadrement. L'association a pour but d'établir des liens et de perpétuer des souvenirs communs. C'est aussi une association qui doit favoriser l'entraide entre les membres ou leurs familles. Dès la création, il est prévu qu'une fois par an se tienne l'assemblée générale de l'association ainsi qu'un banquet durant lesquels les anciens élèves se retrouvent.

A partir de 1864, un bulletin paraît annuellement. Ce périodique, qui donne des éléments sur la vie des membres, du lycée et de l'amicale, s'appelle successivement Bulletin de l’Association amicale des anciens élèves du lycée d’Orléans puis Le Bahut et Le Vieux Bahut, pour redevenir finalement le Bulletin de l’Association amicale des anciens élèves du lycée d’Orléans (Lycée Pothier)

Certains numéros de ce périodique sont consultables aux Archives municipales et métropolitaines. La collection est également accessible à la Médiathèque d'Orléans. Consulter les numéros permet de retrouver le nom des élèves et fonctionnaires faisant partie de l'association ainsi que leurs dates de promotion, leur profession et leur adresse. Surtout, en parcourant la liste de noms, cela permet de se rendre compte des éventuelles connaissances et réseaux entre les individus qui ont pour point commun la fréquentation du même lycée.  

En 1970, Robert Sire illustre la couverture du numéro annuel. Sous le trait de crayon de Robert Sire, c'est une joyeuse bande qui défile devant un tableau noir. On y retrouve notamment l'homme politique Edgar Faure ou encore l'écrivain Maurice Genevoix coiffé de son chapeau d'académicien. 

Notons que Robert Sire fut lui-même élève du lycée d'Orléans, alors situé rue Jeanne-d'Arc, et membre de l'Association amicale des anciens élèves.  

Dernière mise à jour le 01.11.2019

1 commentaire

  • Plumesquale, 1 novembre 2019 à 12h08Répondre
    Bonjour - en lisant l'article, je me suis demandée si, dans les bulletins, il est fait référence aux élèves victimes des guerres (1870, 14-18, 39-45. Dans tous les cas, c'est une source d'archives hyper-intéressante et souvent méconnue.