Accueil > Histoires d'Orléans > Expositions virtuelles > Orléans, ville fleurie > L'enseignement

Histoires d'Orléans

L'enseignement

Dès 1896, des cours de greffage sont organisés au sud de la Loire par le Syndicat horticole du Loiret. Rapidement, des cours complémentaires pour les enfants de moins de treize ans voient le jour. La ville d’Orléans propose parallèlement des cours d’arboriculture pour adultes, professionnels ou amateurs.

Jusqu’au début des années 1940, les cours ne sont pas rassemblés en un même lieu. C’est chose faite en 1942 avec la construction du Foyer des apprentis horticoles au château de l’Archette à Olivet. Il s’agit d’un établissement privé, comprenant un internat. Il est dû à l’initiative des professionnels de l’horticulture d’Orléans et géré à la fois par l’Union horticole orléanaise et l’Union maraîchère orléanaise.

Dans les années 1950, et à la suite de problèmes financiers, le Foyer des apprentis quitte Olivet. De nouveaux bâtiments sont construits 66, rue de la Mouillère à Orléans. Le système d’internat est conservé. Des annexes situées sur le territoire des communes environnantes constituent des terrains d’apprentissage. Des enseignements spécifiques sont créés progressivement tels que le travail en pépinières d’ornement, l’horticulture florale, l’aménagement des jardins, la décoration et l’art floral. Le foyer est aussi rebaptisé. Il devient le Centre de Formation Professionnelle Horticole dans un premier temps, puis le Centre de Formation et de Promotion Horticole. Il s’appelle actuellement Lycée Privé de l’Horticulture et du Paysage d’Orléans.

3146_cours.jpgAC045_234_2FI0867_lycee_horticole.jpgBV_32.11_lyceehorticole.jpg

Aucun commentaire


Espace personnel