Accueil > Histoires d'Orléans > Expositions virtuelles > Retour à La Source : les premières années d'un quartier orléanais > Autres lieux remarquables de La Source

Histoires d'Orléans


Autres lieux remarquables de La Source

Au fil des décennies, différents équipements, installés progressivement, améliorent le quotidien ou participent à l’activité du quartier.

Ainsi, le ministère des Postes et Télécommunications inaugure en 1968 un centre des chèques postaux puis un centre de tri automatique en 1973. En 1972, l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE) y construit des laboratoires et des bureaux. En 1975, le centre hospitalier régional d’Orléans (CHRO) complète les infrastructures de l’établissement de la rue Porte-Madeleine. Des entreprises privées comme Orlane, créatrice de produits cosmétiques, s’y implantent également dès 1971.

Parallèlement, des équipements de proximité se développent. Ainsi, le groupe scolaire Romain-Rolland est construit à partir de 1966. Des centres favorisant les loisirs, les sports et la culture pour les Orléanais sont également réalisés comme le stade, la piscine, le théâtre Gérard-Philipe, une maison des jeunes ou encore le lac artificiel de l’Orée de Sologne. Au fil du temps, La Source arbore un visage moins terne qu’à ses débuts.

Par ailleurs, quinze ans après sa naissance, La Source acquiert l’un de ses symboles : « Le Gardien des plaines », plus connu sous le nom de «L’Indien ». Cette statue, réalisée par l’artiste Blackbear Bosin, est offerte par la ville jumelle américaine de Wichita à la ville d’Orléans en 1975. Implantée au carrefour des avenues Kennedy et de La Bolière, elle donne finalement son nom à tout un quartier bien connu des étudiants.

196_1_img.jpg197_1_img.jpg199_1_img.jpg200_1_img.jpg205_1_img.jpg206_1_img.jpg

Aucun commentaire


Espace personnel