Accueil > Histoires d'Orléans > Expositions virtuelles > Orléans : d'une gare à l'autre > De la gare des années 1980 jusqu'à la nouvelle gare des années 2000

Histoires d'Orléans

De la gare des années 1980 jusqu'à la nouvelle gare des années 2000

Au début des années 1980, deux hectares de terrains restent à aménager. En 1984, la société Espace Expansion Promotion se voit confier le chantier de construction d’un vaste ensemble comprenant des parkings, des bureaux et des logements, un centre commercial avec cinémas, l’Office de tourisme, une halte routière et une extension du Muséum. L’objectif devient alors de renforcer l’axe allant de la place du Martroi au quartier gare. En 1987, le nom « Centre commercial Place d’Arc » est préféré à l’appellation « Centre commercial des Mails » ou encore « Centre commercial Aurelianis ». L’inauguration marquant la fin de l’opération a lieu le 26 avril 1988.

Le projet comprend aussi l’amélioration de la circulation et du pôle « transport ». Une trémie est creusée sous la place Albert-Ier et un plateau piétonnier fait la jonction entre le centre commercial et la rue de la République. La halte routière, sur le côté est de la rue Emile-Zola et à la place d’une partie de l’ancienne caserne Dunois, est reliée par une passerelle. Le centre bus est désormais souterrain. L’accès se fait directement par les rues avoisinantes mais aussi par un passage aménagé depuis l’intérieur du Centre commercial Place d’Arc. La façade de la gare construite dans les années 1960 ne change pas, mais se trouve cachée. Le hall, accessible depuis le centre commercial, est rénové. A l’étage, le bureau de réservation des billets accueille les voyageurs.

Dès 2000, il est envisagé de reconstruire la gare afin de la moderniser. Non seulement les voyageurs ne doivent plus buter sur le mur du centre commercial mais en plus, à une époque où la ligne de tramway est en construction, il faut faciliter le passage entre les différents modes de transport. En 2003, les premiers coups de pioche sont donnés rue Saint-Yves. Progressivement, l’ancienne gare est détruite : le buffet en 2005 puis le hall des voyageurs en 2006.

Parallèlement, la reconstruction débute. Le projet s’organise en deux axes. Le hall des voyageurs, inauguré le 18 janvier 2008, s’ouvre sur l’avenue de Paris à l’ouest et, grâce à un cheminement sous le centre commercial, permet de rejoindre la place Albert-Ier, à l’est. Conçu par Jean-Marie Duthilleul, architecte de la S.N.C.F., il a la forme d’une double nef surmontée d’une verrière en forme de vague rappelant l’entrée sous verrière de la gare du Nord à Paris. Dans l’axe nord-sud, un passage souterrain permettra ultérieurement la liaison entre le train, le tramway et le réseau des bus.

435_1_img.jpg436_1_img.jpg437_1_img.jpg438_1_img.jpg439_1_img.jpg440_1_img.jpg

380_1_img.jpg

Tram de ville, tram des champs...


Espace personnel