Accueil > Histoires d'Orléans > Expositions virtuelles > Orléans, tous aux bains ! > Iceberg en vue à tribord !

Histoires d'Orléans

L'école de natation touchée coulée

A la suite du dégel et de la débâcle de la Loire, l’Ecole de natation « bains Jeanne-d’Arc » est coulée par un « glaçon », le vendredi 16 février 1917. Dans son édition, le Progrès du Loiret parle d’une « énorme banquise de glace » venue « buter les bains Jeanne-d’Arc » et qui aurait « fait une énorme trouée de 5 mètres de long où l’eau s’engouffre à torrents ». Le bateau coule par tribord. Par chance, seules trois personnes, dont la propriétaire, s’y trouvent.

Les journaux indiquent que la pompe automobile des pompiers, appelés au secours, n’a pas permis d’évacuer l’eau. Jusqu’au lendemain, et sous l’œil effaré des passants, les propriétaires font évacuer le mobilier, les baignoires, les glaces et tout ce qui peut être transporté.

Bateau

Aucun commentaire


Espace personnel