Accueil > Histoires d'Orléans > Expositions virtuelles > Orléans, tous aux bains ! > L'apprentissage de la natation en Loire - Structures

Histoires d'Orléans

L'apprentissage de la natation en Loire - Structures

En 1927, sur l’initiative de Théophile Chollet, maire de l’époque, une section natation est créée au sein de la Caisse des écoles publiques d’Orléans. Ainsi, ce sport est décrit comme « distrayant, utilitaire, contribuant au développement physique de l’enfant et entretenant ses qualités morales » à savoir le « goût de l’effort et du risque ». Tous les enfants entre 10 et 14 ans inscrits dans une école publique de la ville peuvent adhérer. Les cours ont lieu tous les jours d’août et septembre sauf le dimanche. Pour les garçons, ils se déroulent les matins et, pour les filles, l’après-midi.

Dès son origine, l’école de natation est installée sur le dhuit à la hauteur du quai Barentin, 100 mètres en amont du pont Maréchal-Joffre. Au début, l’équipement est sommaire mais progressivement, il s’améliore : bassins, pontons, plongeoirs et vestiaires sont installés. En fin de saison, tout est démonté pour ne pas subir la montée des eaux.

Avant 1940, les enfants accèdent à l’école grâce à l’escalier en fer qui descend du pont Maréchal-Joffre. Après 1945, l’escalier n’ayant pas été reconstruit, un bac permet la traversée. Une flamme aux couleurs de la ville flotte au vent si la baignade est autorisée. Sous l’œil vigilant des moniteurs et sur de « vastes espaces de sable fin », les « enfants peuvent s’ébattre tranquillement, loin du public ». Le cadre d’une « nature sauvage », où « les enfants ont un sentiment d’aventure et de liberté » est mis en avant.

Dans les années 1950, on estime que les conditions d’hygiène et de sécurité ne sont plus réunies. Il n’existe pas de douches chaudes, l’eau du fleuve n’est n’y filtrée ni traitée alors qu’on estime qu’elle est de plus en plus polluée. En outre, les jours de fort vent d’ouest, la traversée en bateau est jugée dangereuse. Aussi, à l’aube de ses 30 ans, l’école de natation en Loire est abandonnée. Dès 1957, les cours de natation scolaire ont lieu à la piscine municipale du quai du Fort-Alleaume. La Caisse des écoles souligne à l’époque la difficulté de réserver aux enfants « un bassin alors que par forte chaleur, la Piscine enregistre de 2 à 3000 entrées ». Rapidement, la construction de la piscine du Palais des Sports est sollicitée.

Ecole de natation scolaire en LoireBulletin d'adhésion à l'école de natation scolaire en LoireBateau transportant les enfants à l'école de natation scolairePlongeoir de l'école de natation scolaire en LoireBassin de l'école de natation scolaire en LoirePlongeoirs de l'école de natation scolaire en Loire

Aucun commentaire


Espace personnel