L'émulation par les prix et les récompenses

L'émulation par les prix et les récompenses

Dès la création de l’Ecole de dessin et en vertu du règlement de 1786, un système de concours pour l’attribution de prix annuels avec distributions publiques de récompenses est instauré.

La nature des gratifications varie selon les époques et les dotations de l’école, de la délivrance de simples certificats ou diplômes, à la remise de livres d’art, de médailles, de livrets de Caisse d’épargne ou de prix en numéraire. Les prix participent à l’émulation des élèves dans une école qui n’impose ni examen d’admission, ni examen de passage.

Vers 1820, les concours sont ouverts dans les 4 classes de la chaire de dessin et les 2 classes de la chaire d’architecture. 5 prix sont attribués en 1822. La Ville fait émettre une médaille en argent, la médaille de la Pucelle, qui récompense le premier prix d’excellence. Un livre sur l’histoire de Jeanne d’Arc et des livres d’art gratifient les autres prix.

Au cours du 19e siècle, cette tradition devient une véritable institution placée sous l’égide des autorités ainsi que des personnalités de la ville. Les cérémonies publiques de distribution des prix rassemblent les écoles municipales que sont l’Ecole de dessin et l’Ecole de solfège et de musique instrumentale. Les manifestations se déroulent dans la salle de l’Institut, la salle des fêtes (située alors au Campo Santo), puis au théâtre et s’accompagnent d’un programme musical fourni.

En 1899, parmi les 8 cours dispensés dans l’école, 93 prix et 43 accessits viennent récompenser les élèves les plus méritants, dont le prix d’honneur, le prix Ladureau. D’une valeur considérable de 450 francs, ce prix est décerné sous la forme d’un livret de Caisse d’épargne.

Certificat de prix de seconde classe, première division, décerné à l’élève Louis Moreau. 10 fructidor an 12 (28 août 1804). Archives municipales d’Orléans, 1R2041
Certificat de prix de seconde classe, première division, décerné à l’élève Louis Moreau. 10 fructidor an 12 (28 août 1804). Archives municipales d’Orléans, 1R2041
Ecole municipale de dessin. Discours de remise des prix. 1861. Coupure de presse. Archives municipales d’Orléans, 7R2
Ecole municipale de dessin. Discours de remise des prix. 1861. Coupure de presse. Archives municipales d’Orléans, 7R2
Ecoles municipales de dessin, d’architecture, de modelage et coupe de pierre et de musique instrumentale. Distribution des prix sous la présidence de M. Eudoxe Marcille. 13 août 1883. Livret imprimé. Archives municipales d’Orléans, 1R2041
Ecoles municipales de dessin, d’architecture, de modelage et coupe de pierre et de musique instrumentale. Distribution des prix sous la présidence de M. Eudoxe Marcille. 13 août 1883. Livret imprimé. Archives municipales d’Orléans, 1R2041
Ecole municipale de dessin. Distribution générale des prix. 21 juillet 1907. Entrée pour deux personnes. Imprimé. Archives municipales d’Orléans, 1R2041
Ecole municipale de dessin. Distribution générale des prix. 21 juillet 1907. Entrée pour deux personnes. Imprimé. Archives municipales d’Orléans, 1R2041
Ecole régionale des beaux-arts. Distribution des prix. Présidée par M. A. Avisse. 10 juillet 1921. Livret imprimé. Archives municipales d’Orléans, 1R2041
Ecole régionale des beaux-arts. Distribution des prix. Présidée par M. A. Avisse. 10 juillet 1921. Livret imprimé. Archives municipales d’Orléans, 1R2041
Ecole régionale des beaux-arts d'Orléans. Distribution des prix, sous la présidence de M. Jean Zay député d'Orléans. 8 juillet 1934. Livret imprimé. Archives municipales d’Orléans, 1R2041
Ecole régionale des beaux-arts d'Orléans. Distribution des prix, sous la présidence de M. Jean Zay député d'Orléans. 8 juillet 1934. Livret imprimé. Archives municipales d’Orléans, 1R2041

Le prix Ladureau et autres distinctions

C’est dans son testament du 7 octobre 1846, que l’orléanais François-Pierre Ladureau lègue 500 francs de rente annuelle en faveur de l’Ecole de dessin et d’architecture. Il souhaite que cette rente soit remise tous les ans à l’un des jeunes gens qui se seront le plus distingués et dont les professeurs auront fait le choix. Après le décès de François-Pierre Ladureau, sa veuve Eulalie Lebun créé un prix de 100 francs en faveur d’un élève du cours de modelage.

D’autres prix honorifiques sont créés à l’initiative de donataires privés ou publics : la médaille de vermeille de la Ville d’Orléans et celle du libraire-éditeur orléanais Alphonse Gatineau, le prix du ministère de l’Instruction publique, le livret d’honneur de 20 francs offert par la Caisse d’épargne, le prix de la Société des architectes d’Orléans, de la Société des amis des arts, de la maison Conté.

Un ensemble de distinctions, récompenses et diplômes sont également attribués dans chaque cours des différentes sections aux meilleurs élèves. Une bourse de voyage est instituée par la Ville en 1879.

Ecole régionale des beaux-arts : tableau des prix Ladureau. Vers 1960. Photographie. Archives municipales d’Orléans, 3Fi424
Ecole régionale des beaux-arts : tableau des prix Ladureau. Vers 1960. Photographie. Archives municipales d’Orléans, 3Fi424
Mémoire d'ouvrages d'architecture fournis à la Mairie d'Orléans pour la distribution des prix de l'Ecole gratuite de dessin. 1850. Archives municipales d'Orléans, 1R2041
Mémoire d'ouvrages d'architecture fournis à la Mairie d'Orléans pour la distribution des prix de l'Ecole gratuite de dessin. 1850. Archives municipales d'Orléans, 1R2041
Ecole municipale de dessin, d'architecture, de modelage et de coupe de pierre. Distribution des prix. Année 1875-1876. Liste des prix (4 pages). Archives municipales d'Orléans, 1R2041
Ecole municipale de dessin, d'architecture, de modelage et de coupe de pierre. Distribution des prix. Année 1875-1876. Liste des prix (4 pages). Archives municipales d'Orléans, 1R2041
Château de Chenonceaux. Croquis de l'élève Paul Bénier, ayant obtenu une bourse de voyage durant l'année scolaire 1879-1880, première année des bourses. 1882. Archives municipales d'Orléans, 7R3
Château de Chenonceaux. Croquis de l'élève Paul Bénier, ayant obtenu une bourse de voyage durant l'année scolaire 1879-1880, première année des bourses. 1882. Archives municipales d'Orléans, 7R3
Compte rendu de son voyage d'étude par l'élève Paul Bénier (extrait). 1882. Archives municipales d'Orléans, 7R3
Compte rendu de son voyage d'étude par l'élève Paul Bénier (extrait). 1882. Archives municipales d'Orléans, 7R3
Château de Blois et château de Chaumont. Croquis de l'élève Paul Bénier. 1882. Archives municipales d'Orléans, 7R3
Château de Blois et château de Chaumont. Croquis de l'élève Paul Bénier. 1882. Archives municipales d'Orléans, 7R3
Cathédrale de Chartres. Croquis de l'élève Paul Bénier. 1882. Archives municipales d'Orléans, 7R3
Cathédrale de Chartres. Croquis de l'élève Paul Bénier. 1882. Archives municipales d'Orléans, 7R3

Les concours

Les élèves peuvent également participer à des concours extérieurs au niveau régional ou national, tel celui de la Société d’encouragement à l’Art et à l’Industrie. L’Union centrale des Arts décoratifs organise le premier concours d’élèves en 1887, avec l’aide du ministère de l’Instruction publique et des Beaux-Arts. Après avoir obtenu l’autorisation du maire, les élèves passent les premières épreuves éliminatoires en province dans leurs villes d’attache. Les candidats désignés peuvent alors prendre part au concours à Paris, leur voyage aller-retour en 3ème classe leur étant remboursé avec le versement d’une indemnité journalière.

Les récompenses se répartissent en prix d’une valeur de 100, 200 et 300 francs, en remise de livres d’art, de gravures ou objets d’art, en l’attribution d’une bourse de voyage pour les hommes et d’une bourse d’étude pour les femmes d’une valeur de 1 000 francs chacune.

Union centrale des Arts décoratifs. Concours d’élèves. Sujet de l’épreuve de dessin géométral. 1887. Imprimé.  Archives municipales d’Orléans, 1R2041
Union centrale des Arts décoratifs. Concours d’élèves. Sujet de l’épreuve de dessin géométral. 1887. Imprimé. Archives municipales d’Orléans, 1R2041
Union centrale des Arts décoratifs. Neuvième exposition. Règlement du concours. 1887. Imprimé. Archives municipales d'Orléans, 1R2041
Union centrale des Arts décoratifs. Neuvième exposition. Règlement du concours. 1887. Imprimé. Archives municipales d'Orléans, 1R2041
Union centrale des Arts décoratifs. Concours d'élèves. Sujet de l'épreuve de dessin à vue (p.1). 1887. Imprimé. Archives municipales d'Orléans, 1R2041
Union centrale des Arts décoratifs. Concours d'élèves. Sujet de l'épreuve de dessin à vue (p.1). 1887. Imprimé. Archives municipales d'Orléans, 1R2041
Union centrale des Arts décoratifs. Concours d'élèves. Sujet de l'épreuve de dessin à vue (p.2). 1887. Imprimé. Archives municipales d'Orléans, 1R2041
Union centrale des Arts décoratifs. Concours d'élèves. Sujet de l'épreuve de dessin à vue (p.2). 1887. Imprimé. Archives municipales d'Orléans, 1R2041

Parmi les élèves très distingués, le jeune Ferdinand Farcinade en classe d’architecture, menuisier, représente l’Ecole de dessin d’Orléans à l’Exposition universelle de 1889 avec une série de ses remarquables dessins.

Orléans : escalier principal de la préfecture. 1886. Plan. Ferdinand Farcinade. Archives municipales d’Orléans, 101Fi1
Orléans : escalier principal de la préfecture. 1886. Plan. Ferdinand Farcinade. Archives municipales d’Orléans, 101Fi1
Ville d’Orléans. Perspective du pont de Vierzon. 1886. Plan. Ferdinand Farcinade. Archives municipales d’Orléans, 101Fi7
Ville d’Orléans. Perspective du pont de Vierzon. 1886. Plan. Ferdinand Farcinade. Archives municipales d’Orléans, 101Fi7
Perspective - Lavabo. 1887. Plan. Ferdinand Farcinade. Archives municipales d’Orléans, 101Fi12
Perspective - Lavabo. 1887. Plan. Ferdinand Farcinade. Archives municipales d’Orléans, 101Fi12
Vue d'un vase : perspective, élévation, plan au sol. 1887. Plan. Ferdinand Farcinade. Archives municipales d’Orléans, 101Fi14
Vue d'un vase : perspective, élévation, plan au sol. 1887. Plan. Ferdinand Farcinade. Archives municipales d’Orléans, 101Fi14